Index des mots-clés

République Centrafricaine

Jean-Pierre Bemba arrêté par les autorités belges

L’ancien vice-président de la RDC devrait être prochainement transféré à La Haye

Publié le 25 mai 2008

Banlieue de Bruxelles, samedi 24 mai : la police belge interpelle Jean-Pierre Bemba. La carrière politique du challenger malheureux de Joseph Kabila aux présidentielles de 2006 à Kinshasa pourrait se terminer sur les bancs de la Cour pénale internationale.

Homme politique congolais, Jean-Pierre Bemba est arrêté et sera jugé pour des crimes qu’on lui reproche en Centrafrique, pays sur lequel le Bureau du procureur enquête depuis mai 2007. Les faits reprochés à Jean-Pierre Bemba remontent en fin 2002.

Cette année là le président centrafricain Ange-Felix Patassé (aujourd’hui exilé au Togo) doit faire face à une rébellion et appelle à son secours les troupes du Mouvement de Libération du Congo (MLC), dont Jean-Pierre Bemba est le commandant en chef.

Les rebelles du MLC ne s’arrêtent pas à cette mission. Pendant les six mois faisant l’objet de l’enquête de la CPI, d’octobre 2002 à mars 2003, ils font régner la terreur en Centrafrique : meurtres, tortures, pillages, et surtout viols massifs. "M.Bemba avait déjà commis de tels crimes en RCA ; il avait déjà commis de tels crimes en RDC ; il fallait l’arrêter" déclare le procureur Luis Moreno-Ocampo dans un communiqué publié peu après l’interpellation. "Il n’y a pas d’excuses pour des centaines de viols, il n’y a pas d’excuses pour le viol d’une petite fille sous les yeux de ses parents, il n’y a pas d’excuses pour un chef qui ordonne, autorise ou tolère que ses troupes commettent des viols et des pillages. Nous avons la preuve que M. Bemba a commis des crimes".

Après son transfert à La Haye, Jean-Pierre Bemba devra répondre de quatre chefs d’accusation de crimes de guerre et deux chefs de crimes contre l’humanité.

Sur le même sujet, voir le communiqué de la FIDH.

  1. Accueil du site
  2. La Cour pénale internationale
  3. Actualités de la CPI
  4. Jean-Pierre Bemba arrêté par les autorités belges

À propos

72-76, bd de la Villette

75019 Paris
France

La Coalition française pour la Cour pénale internationale (CFCPI) regroupe 43 associations, ordres et syndicats professionnels représentatifs des sensibilités de la société civile aux divers aspects de la justice pénale internationale.

Abonnement à notre lettre d'informations


Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/alternc/c/cfcpi/plugins/auto/abomailmans_2_0/formulaires/abomailman.php on line 16

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/alternc/c/cfcpi/plugins/auto/abomailmans_2_0/formulaires/abomailman.php on line 17
    • La newsletter de la CFCPI

Coalition française pour la Cour pénale internationale - CFCPI. Haut de page

Site réalisé avec Spip. Graphisme et développement : christophe le drean.